La tribu KOTAMA en Algérie

Added 21/9/2008

1* KUTAMA ou KOTAMA ou K'TAMA

Selon IBN KHELDOUN, la tribu de KOTAMA est l’une des plus importantes branches des baranis, « Issues des tribus Amazighs ou berbères, historiquement connues au Maghreb musulmane, et qui, selon les généalogistes berbères elles descendent toutes de leur ancestral « Kotem  Ben (Fils) Bornes  ».
Cependant que les généalogistes arabes disent que cette tribu est l’une des sous-branches de la grande tribu arabe « Himieur » en provenance du sud de la presqu’île arabe, c’est ce que rapportent les deux historiens arabes El- KALBI et TABARI.

Selon cette version, le premier roi de cette dernière, le dénommé « FRIKECHE BEN SAIFI », dont leur territoire fut baptisé par son nom qui devint ensuite le nom de toute l’Afrique, (Continent), est l’un des rois de Yémen des antiquités et serait alors le premier qui occupa l’Afrique et tua son roi DJERDJER (1)


La nature totalement erronée de cette histoire saute bien aux yeux, puisque même le nom de ce chef imaginaire dont la forme rappelle celui de l’Afrique qui n’est que d’origine amazighe, ce qui est déjà incompatible du point de vue linguistique avec l’arabe.


La tribu  Kotama suivant la première version, aurait donc généré deux branches principales qui sont : « GHERSEN et YASSOUDA ”, d’où proviennent toutes les sous branches de KOTAMA citées par les historiens, et ses éléments devaient être, selon cette hypothèse, des éléments locaux originalement attachés à cette terre dés l’aube de l’histoire, et qu’ils ne sont nullement pas le fait des vagues d’immigration provoquées par les centres d’influence des antiquités dont le nord de l’Afrique aura été leurs théâtres, quoi que les kotamiens, comme tout les habitants du Maghreb, n’étaient pas à l’abri de l’infiltration des éléments étranges qui se sont intégrés par le biais de mariage, de ralliement ou de coexistence à travers le long voisinage. 

Quelles que soient les hypothèses et arguments sur lesquels se sont basées les deux versions, il est à noter que les généalogistes arabes et berbères ne semblent pas êtres divergents que les Baranis (les Abranis) sont les enfants de Bornos ben Borre ben Amazigh ben Canaan ben hem. (Fils de Noé) 

On conclue donc, et toujours selon Ibn khaldoune, que les Berbères et les Palestiniens  et les Coptes ont les mêmes liens de parentés et appartiennent aux mêmes origines (HEM).

Enfin, quelles que soient les origines de cette tribu il y à lieu de souligner que la tribu de KOTAMA, était la plus importante des tribus berbères au Maghreb central au moyen âge de par son nombre et sa renommée. 

V-LES BRANCHES DE LA TRIBU KOTAMA ET LEUR IMPLANTAION 
Les historiens pensent que toutes les branches de KOTAMA remontent aux deux principales branches : Ghersen et Yassouda, ben kotam et de Ghersen descendent toutes les tribus implantées aujourd ’hui à travers le territoire de la wilaya de JIJEL et quelques wilayas limitrophes ; Plus précisément des deux sous branches Béni-Yannaoua et Béni- Yentasen.

Parmi les plus importantes tribus des Béni-yannaoua on cite entre autres :

a- Djimla, cette grande tribu se trouve actuellement dans la région dite Djimla (commune ) jusqu’ ’à Tassala dans la wilaya de Mila et les limites d’El-Eulma dans la wilaya de Sétif (il existe encore les Béni Yenni en Kabylie).

b- tribu des M’salta (tala-ifassen) entre Sétif et Akbou ainsi que d’autres localités dans le terri toire de KOTAMA .

C’est également : de Béni-Yontasen descend la tribu « Idjana (actuellement Ouadjana) qui se trouve dans l'espace situé entre Taher et El-Milia où on y trouve la tribu de Béni-Mouaâde, commue jusqu’aujourd’hui par ce nom dans la région d’El-Milia.

Et de Béni-Yassouda, la tribu de « METTOUSSA » dont une sous- branche se trouve parmi ceux de Djimla, c’est « METTOUSSINE », citant aussi le village de METOUSSA dans la wilaya de BEJAIA (Bougie). 

Les Kotamas se devise en trois sous tribus: Gwawa ou Zwawa, Issouda, Gharssen.


2* Kotama de Jijel (K'TAMA)

kotama dans ses montagnes entre Djidjelli (Ighil Ighil,Jijel) et Philippeville (Tassikda,Skikda), est une grande confédération tribale berbère, son apparition remonte à l'époque antéislamique, une inscription de l'époque romaine, trouvée à Fedj Fdoules, cite son nom patronymique ucutamen, koutama est, peut être, descendante des Bavards; tribus montagnardes, installées au IV ème siècle de l'ère chrétienne entre le Bâbord et l'Oued Ampsaga, l'actuel oued el Rémel de Constantine (Guirta,Cirta)(2), plus tard kutama islamisée par le grand prêcheur missionnaire de Shiisme dit : Abu Abdallah el-Sanaani, les kutaméens sont les fondateurs du califat fatimide, depuis ils s'arabisaient progressivement, mais leur langage actuellement est un mélange berbéro arabe, par exemple le kutami dit dans son arabe corrompu : d'babah di ali, il traduisa mot à mot la phrase berbère : d'babas n'ali.
Les tribus kutaméennes se divisent aujourd'hui par leurs noms patronymiques en deux : les anciennes qui portent encore des appellations berbères, telles que:
béni ferguène
béni tlilène
taïlmèn
béni mchat
béni touffout
béni oulbèn
béni foughèl
zouagha
ferdjioua
baïnèn
béni sekfèl
zerdaza
rhedjata... etc.
et celles de formation récente, i. e. après l'islamisation et par suite après l’arabisation, telles que:
béni amrane
béni khettab
béni hbibi
béni meslem
ouled attia

ouled aouat

béni afer

ouled ali ... etc.
donc les koutamiens sont des vrais berbères, malheureusement arabisés mais de quel arabe, c'est un arabe corrompu, et la plupart d'eux surtout les arabisés de formation, encore nient par ignorance, leurs origines ! 

 

3* Les Villes  Kotamiennes:

Les villes kotamiènnes sont entre Béjaia et Annaba (Bôna), et la méditerranée et les Aurès:

Boumèrdes ( Gwawa)

Tizi wazzu (Gwawa)

Bejaia (Vgayet) (Gwawa)

Bouira ( Gwawa)

Jijel    (Ighil-Ighil)

Skikda  (Tassikda)

Annaba (Bona)

El Kalla

Sétif 

Mila

Constantine  (Guirta)

Souk Ahras   (Taghast)

Guelma

Bordj.B

N'gaoues

Baghai

Belzema (Merouana)

Yabousse

Chelia

Tawazianet

Bouhmama

Baghai

et le nord du M'sila.

 

.......................................................................................................................................................

 

 Alors on conclus que:

 1* Les kabyles sont un mélange de la tribu kotama,  et un peu sanhadja.       

 2* Les chaouias sont un mélange de la tribu kotama, hawara et zénète. 

 3* Les kabyles et Les chaouias sont les frères des Kotamiens ou leurs cousins.  

 


1 : d’après les mensonges des historiens Yémen.

2: Constantine c'est un mot dérivé du nom de l'empereur Romain CONSTANTIN qui a détruit la ville de Guirta puis l'a construit .

Guirta  c'est le vrai nom de constantine, ce mot est berbère, Cirta c'est Guirta  en latin.

Guirta:c'est la capitale de la numidie et la capitale de la royaume de  Syphax (Syphax et Jugurtha naissent à Guirta).

NB: Nous demandons les autorités algérienne quelles changent le nom Constantine  de la ville à son nom ancien 'GUIRTA'.

Category : Histoire Amazigh | Comments (12) | Write a comment |

La carte de tamazgha avant la colonisation Européenne!

Added 21/9/2008

Tags :
Category : Histoire Amazigh | Comments (0) | Write a comment |

La carte du monde arabe avant la construction de la ligue arabe

Added 21/9/2008

Tags :
Category : Histoire Amazigh | Comments (2) | Write a comment |

| Contact author |